COCCINELLE FW21/22

Après une année de privation, une année d'enfermement, dans une dimension altérée, la campagne publicitaire de cette saison parle de l'importance de revenir à la nature, aux choses les plus importantes et essentielles, à une dimension de voyage intérieur et de renaissance.

Représenter l'élégance naturelle et innée de la femme qui n'a pas besoin d'artifices, une histoire qui donne de la valeur à ce que nous devons préserver. Un voyage concrétisé par de nouvelles images qui représentent parfaitement la nouvelle Coccinelle.


Affiner les sens, pour ne rien manquer de la beauté qui nous entoure. L'odeur d'une fleur sauvage dans un champ. La couleur d'un ciel bleu clair. La musique spontanée de la nature : le débit d'un ruisseau, le murmure du vent, le chant des feuilles, des arbres, des brins d'herbe. S'ouvrir au monde, apprécier les petites choses qui sont les plus importantes.


C'est le point de vue de la nouvelle campagne publicitaire Coccinelle FW 2021-22, tournée dans les magnifiques vallées autour de Bergame, un lieu qui est venu symboliser la pandémie de Covid-19 et, maintenant, la renaissance de l'Italie.


Mettant en vedette les sacs emblématiques Josephine et Coccinelle Beat, portés par le top model français Lea Letard de la Bouralière : détails de tapisserie, passementerie de sellier, et les avantages de la fermeture unique à plectre ou de l'audacieuse garniture en métal doré.





"Ces derniers mois, j'ai passé beaucoup de temps à réfléchir à mon échelle de priorités, c'est-à-dire à ce que je considère comme nécessaire et ce que je trouve superflu pour ma sérénité", explique le photographe Luca Campri, qui a également photographié les précédentes campagnes de la marque. "L'une des sensations que j'ai découvert que je considérais comme acquise était la joie simple de passer une journée en plein air avec les personnes que j'aime. Et je suis sûr que beaucoup d'entre nous ressentent la même chose".





La campagne met l'accent sur ce que l'on ne voit pas mais que l'on perçoit : la force d'une équipe soudée, une affinité qui donne de l'énergie aux photos. Des paysages, y compris intérieurs, dans lesquels Léa évolue avec assurance, consciente que l'équipe de l'autre côté de l'appareil photo est avec elle : elle n'est pas seule, mais libre d'improviser avec toute la troupe, de s'écarter du scénario, de profiter de son sourire pour poser avec des animaux de la ferme comme la poule, symbole de protection et de renaissance.


Tel est l'esprit Coccinelle pour l'automne et l'hiver prochains : des sacs à l'élégance facile qui expriment une attitude positive envers la vie. Mais aussi une idée spécifique d'élégance instinctive. De la redécouverte de la campagne italienne, où la spontanéité et la sincérité règnent en maître. Moins de règles, plus d'émotions, alors que nous levons à nouveau les yeux vers l'horizon.


2 views0 comments

Recent Posts

See All